flop flip flap !

flop flip flap !

200 mm sur les 3 dernières semaines du mois d’avril

Dans la famille des plantes très utiles pour conjurer une humidité prédominante, vous avez la Reine des Près (Filipendula ulmaria), qui traduit le Processus Salicylique, comme le Saule.
La Reine des Près se plait aux bords des ruisseaux, sur les rives marécageuses. Son rhizome rampe dans le sol humide. Sortie du sol, sa tige s’orne de feuilles pennées alternes, et monte jusqu’à 1 m de hauteur pour former à son sommet une inflorescence en fausses ombelles. Son inflorescence ressemble à un nuage de fleurettes blanches crème. Ces fleurettes dégagent des arômes de vanille suaves.

La Reine des Près a cet attribut, comme le Saule, d’élever l’humidité stagnante à L’AIR et la LUMIERE. L’eau est littéralement vaporisée lors des forces estivales.

La Reine des Près contient des tanins, de l’acide salicylique, et 2 molécules apparentées : la Gaulhérine et la spiraéine. Elle contient également des huiles essentielles, de la vanilline et de l’héliotropine qui se logent dans le rhizome et les fleurs.

L’eau, essence de la Vie

Je vous propose un premier papier sur l’eau en hommage à la Vie sur Terre. Le sujet inépuisable de cette ressource tarissable fera l’objet de plusieurs billets sur ce blog.

Je vous fais grâce de la définition de l’eau du Larousse que je trouve atone, voire outrageusement inerte…

Quelques repères

L’eau sur Terre est essentiellement présente sous la forme d’eau salée. Les Océans couvrent plus de 70% de la surface de la planète.

Au passage notons que nous sommes constitués nous aussi majoritairement d’eau. (97% chez le fœtus, 75% chez le nouveau né, 70% chez l’adulte, et 65% chez le vieillard) Comme si les processus sénescents étaient liés à une dynamique de déshydratation.

Les Océans représentent près de 97 % de l’eau existante sur Terre. Il reste sur Terre environ 3% d’eau douce sous la forme de glaciers et de calottes polaires (2,2%), de nappes souterraines (0,6%) et de lacs et de cours d’eau qui représentent des quantités quasi insignifiantes (0,01%) – (pourcentages exprimés en volume total d’eau sur Terre).

L’eau, une origine cosmique …

L’univers aurait 15 milliards d’années, la Terre aurait 4,5 milliards d’années.

L’eau serait arrivée sur Terre quelques centaines de millions d’années après la naissance de la Terre (ce qui est relativement tôt) :

  • La moitié de l’eau présente sur Terre proviendrait de l’impact des vents solaires chargés en hydrogène, réagissant avec le carbone terrestre qui aurait formé du CO2 et de l’eau.
  • L’autre moitié de l’eau présente sur Terre proviendrait du bombardement d’une pluie d’astéroïdes, météorites et autres comètes, et aurait ensemencé la Terre en eau.

Cette eau primitive subsistait sur Terre sous forme de vapeur. Et la Terre en se refroidissant a permis à l’eau de se condenser cela il y a 3,1 milliards d’années (on estime la température moyenne des océans à cette époque à 80°C…). Et « la suite logique » de la présence d’eau liquide sur la Terre est l’émergence de la Vie dans les océans il y a 2,8 milliards d’années.

Personne ne sait réellement comment elle est apparue, mais la vie est arrivée sur Terre… et elle est arrivée du Cosmos.

La première forme manifestée de la Vie sur Terre d’après nos scientifiques serait l’Algue Bleue, qui aurait littéralement colonisé les Océans. L’algue bleue invente la photosynthèse, et en qq milliards d’années (…) l’atmosphère terrestre qui sans elle aurait été constituée de 96% de dioxyde de carbone se serait enrichie en dioxygène, et la surface terrestre se serait enrichie en matière organique carbonée. Ainsi se met en place un cycle vertueux créant les conditions favorables à l’émergence de la Vie sur Terre sous toutes ses formes.

Par cette petite introduction à la manifestation de la vie sur Terre, j’aimerais mettre en lumière le fait que l’existence des influences cosmiques sur la Vie Terrestre n’est pas une croyance, mais qu’elle est une réalité tangible.

Je vous conseille de lire :

« L’eau, un trésor en partage » de Ghislain de Marsily, géologue membre de l’Académie des Sciences (chez Dunod).